Duskstone

24 janvier 2017

Guillaume Meurice

Classé dans : question existentielle — duskstone @ 23 h 10 min

Guillaume Meurice, chroniqueur France Inter « Le moment Meurice »

Ce type est payé pour poser des questions et enregistrer les réponses… avec nos impôts. Moi je valide !! Ses chroniques ici :

http://www.guillaumemeurice.fr/radio-france-inter/moment-meurice

LES MEILLEURES

Saison 2015-2016

Ecole de communication

Concours Lépine

La Foire de Paris

Enseignement de l’arabe à l’école

Saison 2014-2015

Manifestation des notaires

Réenchanter le monde

22 janvier 2017

Gérer un pénible © – jeu de société pour 1 joueur

Classé dans : question existentielle — duskstone @ 18 h 26 min

But du jeu :

Utiliser des stratégies adaptées pour obtenir ce que l’on veut en préservant son énergie avec un Pénible.

Contenu : un jeu de 4 cartes :

Vert - Faire comme s’il faisait bien (= faire confiance)

Bleu - Insister pour obtenir ce que l’on veut

Gris - L’ignorer / dire non

Orange - Faire à sa place

 

Début du jeu :

Choisir 2 cartes parmi les 4.

Exemple : avant le début de la partie, je choisis les cartes « Vert - Faire comme s’il faisait bien » (= faire confiance) et « Orange – Faire à sa place ». Je place les deux autres cartes face cachée sur la table. On peut choisir n’importe quelle combinaison et n’importe quel ordre selon la situation.

Déroulement d’une partie :

L’interaction avec le Pénible se produit.

Je joue la carte la plus adaptée parmi les deux que j’ai en main, et je me tiens prêt à jouer la seconde carte de ma main en cas de contre.

Exemple : Je demande au Pénible de faire quelque chose. Pour cela j’utilise la carte « Vert - Faire comme s’il faisait bien ». En cas d’échec de cette carte, ne pas gaspiller son énergie et utiliser immédiatement la 2e carte de sa main « Orange – Faire à sa place ».

 

Fin de la partie et comptage des points :

La partie se termine lorsque l’un de ces deux événements se produit :

- j’ai obtenu ce que je voulais => je gagne un point   OU
- je n’ai plus de cartes en main => je note un point pour le Pénible

On compte les points en fin d’une période décidée à l’avance (mois, année). Celui qui a le plus de point gagne.

21 janvier 2017

Musique B2

Classé dans : musique,question existentielle — duskstone @ 23 h 06 min

bd - guitariste - la suite

Protégé : Eviter

Classé dans : question existentielle — duskstone @ 22 h 46 min

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Zen – XP

Classé dans : dojo,musique,question existentielle,zen — duskstone @ 22 h 27 min

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Dojo C

Classé dans : dojo,question existentielle — duskstone @ 21 h 49 min

Dojo – Question existentielle – de l’utilité des clés de bras.

 

Dans une situation où je dois me défendre dans la rue, j’ai bien compris le principe : (en bleu les consignes du prof)

« 1- De préférence, tu cours et tu évites le combat » -> bon, admettons, j’aime autant je vous avoue.

« 2- si le combat est inévitable, tu ne vas pas au sol. » -> donc par déduction, le but est de jeter l’adversaire au sol et de courir vite?

« 3- Tu pares,  tu jettes. »-> Bien ce que je me disais

« 4- Une fois ton adversaire au sol,  tu le lattes et tu cours vite et longtemps sans te retourner » -> bien, bien, j’ai bien fait de demander des précisions. qu’entend-il par « tu le lattes? »

Allez courage, je pose ma question : « mais du coup, apprendre des projections pour faire chuter l’adversaire, et à taper un peu, ça peut servir. OK. Mais les clés de bras, ça sert à quoi? Aux policiers à immobilier un suspect récalcitrant? donc moi je n’ai pas besoin d’apprendre ça? »

Réponse de mon prof :

« Ben tu lui pètes le bras. et après tu cours »

« Non mais moi j’ai jamais prévu de péter le bras de qui que ce soit, hein, qu’on soit bien bien d’accord. »

« Allez, viens là je te montre le pétage de bras. »

« Non non c’est bon, je vous enverrai mes filles quand elles auront 15 ans pour le cours d’auto-défense, moi je suis vieille j’ai pas besoin… Non vraiment sensei aucune démonstration n’est nécessaire, aïEUH… »

Note for self : au dojo tu ne poses PAS de question. Tu la fermes et tu fais un sourire le plus niais possible en essayant d’être transparente. J’appelle ça le Caméléon-tatami.

 

 

 

Grâce Heart, les flammes ju... |
ÇA SE PASSE A EAUX-PUISEAUX |
Dontmissachance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Paravex Pills
| Estrelladelaesperanza
| ATE CLPS